Chargeur Tecmate Optimate 6 : test et avis

Pour beaucoup d’entre nous, quand il faut remettre en marche une moto remisée pendant des mois et des mois, l’arrivée du printemps s’accompagne de plusieurs problèmes. C’est en effet souvent au moment de remettre la moto en marche que l’on s’aperçoit de la faiblesse de la batterie si elle n’a pas été correctement entretenue ou remisée.

Selon l’âge de la batterie mais aussi en fonction de son état, il peut être pertinent de la recharger (l’idéal est d’agir de manière préventive sur la totalité des batteries, même quand elles sont neuves). Dans l’univers de la batterie à plat, certains chargeurs sont des références incontournables comme les modèles Optimate du groupe Tecmate dont la réputation n’est plus à faire.

Le Chargeur testeur Tecmate Optimate 6

Présentation de l’optimate 6

A première vue pour ceux qui connaissent les modèles précédent de la gamme on est pas déboussolé. En effet le design reste proche des anciens modèles. Il reste donc un modèle compact et léger. Avec le chargeur on retrouve des câble de raccordement type “pinces croco” et des câbles à œillets plats, ainsi qu’une notice bien complète.

Le câble équipé d’un porte fusible et d’un embout étanches pour palier à tout problème d’humidité lors de l’utilisation du véhicule. Il est possible de l’utiliser en extérieur jusqu’à -40°C avec le boitier résistant aux intempéries selon le constructeur. Toutefois, nous n’avons pas remarqué de norme IP65.

A noter que ce chargeur ne convient pas pour les batteries NiCd, NiMH, Li-Ion.

Mise en route et fonctionnement

Un fois la notice lue (idéalement plusieurs fois, pour comprendre les nombreuses fonctionnalités de l’optimate 6), il suffit de brancher les pinces sur les bornes de la batterie et de brancher l’optimate 6 sur le secteur.

Le chargeur s’allume alors comme un sapin de noël, toutes les petites LED de couleurs formant une jolie animation lumineuse. En cas d’inversion de polarités, une LED rouge signale l’erreur.

  • La phase de test débute instantanément, le processeur Ampmatic contrôlant l’état de la batterie et déterminant le point d’entrée du programme le plus approprié. Si besoin (et si la batterie est déconnectée du véhicule) le chargeur lancera l’étape de désulfatation et de récupération.
  • Vient ensuite l’étape de charge principale (en principe la première en cas de « simple » décharge) durant laquelle le processeur Ampmatic fixe puis réajuste en permanence le courant de charge en fonction de chaque batterie et suivant l’évolution de ses caractéristiques électriques.
  • Passée cette première période de charge, le processeur Ampmatic évalue les paramètres électriques pour déterminer si la charge est complète et stable, et enchaine pendant 10 minutes avec une étape dite « absorption et égalisation ».  Durant cette étape, le courant est pulsé, faisant osciller le voltage entre 13,7 et 14,3V, aidant ainsi l’égalisation des cellules.
  • Au terme de toutes ces étapes la vérification de charge est lancée. Durant 5 minutes, le voltage est limité à 13,6V et le processeur Ampmatic surveille le courant encore absorbé par la batterie. Si un état de charge non-optimal est révélé, le programme repasse en mode d’absorption durant 10 minutes supplémentaires.

Lorsqu’une charge optimale est atteinte, le contrôle de dépistage de pertes (batterie ou faisceau électrique) commence :

  • Si la batterie passe ce premier test de 30 minutes, celui-ci est prolongé de 12 heures (maximum) pour un résultat définitif.
  • Si le voltage tombe sous les 12,4V lors de cette phase, le test est arrêté.

Le résultat peut être vu d’un coup d’oeil sur le panneau LED. Des tests de 30 minutes sont répétés à chaque heure
jusqu’à la déconnexion, de façon à actualiser le résultat en permanence.

  • Charge de maintien « floating » : durant des périodes alternées de 30 minutes et sous une limite de 13, 6V, la batterie se voit offrir un courant « à la carte » lui permettant de compenser toute décharge interne, ou due à la présence de consommateurs électriques. L’OptiMate 6 peut rester connecté indéfiniment, la batterie restera fraîche et en toute sécurité. Et bien sûr, chargée de façon optimale.

Temps de charge

Le temps de charge d’une batterie déchargée mais non endommagée est légèrement inférieur à 25% de la puissance nominale de la batterie en Ah, ce qui signifie qu’une batterie de 100Ah aurait besoin de moins de 25h pour aboutir à l’essai de décharge. Ce temps est plus élevé pour les batteries profondément déchargées.
En cas d’utilisation d’OptiMate 6 sur une batterie sévèrement déchargée d’une capacité de plus de 240Ah, il est possible que la charge ne puisse être complétée dans la limite de temps de charge de sécurité de 48h.

En conclusion

Vous l’aurez compris, le chargeur Optimate 6 est à pointe au niveau de la récupération de batteries. Effectivement, ce dernier sait parfaitement faire la différence entre une batterie déchargée devant être rechargée et une autre sulfatée entièrement à plat devant être tout simplement récupérée. Ce produit est en tout cas parfait pour une maintenance durant plusieurs mois de n’importe quelle batterie plomb-acide 12 V.

Si vous êtes à la recherche d’un autre chargeur de batterie moto, nous vous recommandons de lire notre test sur le Optimate 5.

Caractéristiques techniques du chargeur Optimate 6

  • Possibilité de récupérer une batterie « totalement à plat » dès 0,5 Volts
  • Désulfatation en différentes étapes
  • Ampérage de charge : 5 A (Ampmatic)
  • Idéal pour batteries STD, AGM et GEL 12 V de 3 à 240 Ah
  • Entrée : globale (100 – 240 V 50 – 60 Hz)
  • Haut rendement (certification CEC)
  • Protection contre le danger de surcharge
  • Maintenance longue durée de batterie dans une sécurité optimale
  • Boîtier robuste face aux intempéries
  • Scellée hermétiquement
  • Câble de batterie étanche et totalité des pinces pour batterie standard inclus
  • Garantie de 3 ans

Notre sélection de chargeurs Tecmate OPTIMATE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *